Voilà tout à commencer il y a quelques mois quand je me suis inscrit pour ce triathlon mythique qui est l'embrunman un peu fou sur les bords pour un 1er Ironman.
La préparation fût dur avec le boulot et les pépins physique.
Me voici le 15 Aout, réveiller à 3h pour petit déjeuner.
Je me réveille sans stress,4h10 direction embrun.
5h je rentre au parc après un petit dernier bisous à ma petite femme et à Lilou.
Je me prépare tranquillement les minutes passe il est temps d'enfiler çà combinaison.
Une petite dernière photo avant de ce mettre à la queue pour attendre le départ est lâcher les 1152 fauves dans l'eau.
Ce fût la baston pendant 1 tour, le 2ème un peu plus tranquille à part que je ne vois plus rien car mes yeux piquent à cause d'une paires de lunettes de natation mal rincée.
Je termine tant bien que mal en galérant à rechercher les bouées.
Je sors de l'eau après 1h21 et je rentre en transition.
Transition tranquille sans ce presser.
Je pars sur le vélo pour une longue ballade de 188 km.
Les 1er 40 kilomètres ce passe nickel, j'arrive dans les gorges de la Durance très beau site à en prendre plein les yeux..
Je m'efforce de toujours en garder sous la pédale pour l'Izoard.
Moi voici au pieds de ce col HC, je me rends compte qu'il va vraiment pas être simple.
Effectivement je plante complet dedans, je le termine tant bien que mal.
Arriver en haut je me ravitaille au max pour me refaire la cerise.
La descente fût belle juste que je me rattrape de justesse à + de 70 km/h à cause d'un trou.
Les difficultés s'enchainent et j'arrive à la côte de Pallon.
Les spectateurs nous poussent dans nos derniers retranchement pour passer cette difficulté.
Il reste 20 km avec la montée de chalvet très très dur avec cette chaleur beaucoup y laisse des plumes.
Arrivé en haut ravito puis voilà la descente dangereuse qui va nous amener à la T2.
T2 tranquille, je me mets beaucoup de vaseline pour ne pas brûler aux pieds.
Allez c'est partie pour un marathon sous une chaleur accablante.
Je me mets dans la foulée de charlotte morel en 5'15 /5'30 au kilo.
Les kilomètres s'enchainent jusqu'au 10ème je suis obliger de m'arrêter au toilette je n'arrive plus à courir.
Je perds 10 min et je repars, je m'arrête à chaque ravito mais les jambes sont de plus en plus dur.
La foulée ce perds et je passe par des section de marche rapide.
Au 30ème dernier tour je prends un gros coup de moins bien j'ai mon genou droit qui me fait énormément mal je suis prêt à tout lâcher.
Je n'arrive plus à courir, mais je suis pousser par ma petite femme, les enfants, ma belle sœur et tout les spectateur qui crier ton prénom.
Je décide de marcher jusqu'à tant que le genou me laisse tranquille.
Il reste 5 bornes je commence à pouvoir recourir puis çà va de mieux en mieux je retrouve ma foulée jusqu'à cette finish ligne.
Voilà je suis FINISHER de cette superbe épreuve en 14h58/38s 532 ème.
Je tient à faire un gros bisous à ma femme et aux enfants pour cette consacrer à ma préparation.
A toute ma famille qui y à cru, aux amis , à tous les sportifs qui ont partager mes entrainements.
Maintenant il faut récupérer de cette dur épreuve qui demande du repos je suis cassé et pensée aux prochain mois.