Un week-end de folie....

Voilà c’est terminé je suis donc FINISHER de mon premier Half IronMan...
1 an de préparation pour arriver à ce satané samedi 25 août 2018...

Je sors donc 1778ème de la natation et parviens à doubler 475 concurrents sur le vélo ! Autant dire que j’ai adoré la partie vélo…

Pour le semi-marathon, ce sera l’inverse puisque je me fais dépasser par 383 concurrents mais ce n’est pas grave car à cet instant je savais que je serais finisher…

 

4h15 réveil d’une courte nuit... Je m’enfile un café, un petit déjeuner vitaminé...
Dernier coup d’œil sur le sac pour rien oublier... Dans 3h00, la "limpide" rivière de l'Allier m'accueillera pour un plouf de 1900m... Un message au cousin Anthony pour lui dire que j’arrive pour le récupérer....

Direction le Centre Omnisports avec la musique de Rocky histoire de se mettre bien...

La pression augmente... 
On se gare, il fait frais mais ça va... Direction le parc à vélos... Vérification des pneus, du matos... Et puis l’heure arrive...

Il faut s’habiller.... J'enfile la combi (merci Bertrand) Antho se dirige dans son sas... je pars pour rejoindre le mien... Le dernier... Donc j’ai encore un peu de temps avant de sauter dans la flotte... J’en profite pour faire le con, essayé d'évacuer le stress, prendre la pose devant les potes qui se sont levés de bonne heure pour venir nous encourager!

Le stress monte... Mais je fais style de rien... La blague....

La file indienne se rétrécie de plus en plus... ça va bientôt être mon tour... putain qu’est-ce que je fous là ?...

Et bim... Le dernier bip sonne... C’est parti pour 1900m de natation... Ça va passer tranquille avec mes 14km réalisés sur l’année...Ça va surtout être long... Très long...

Un plongeon digne de Ian Thorpe, je pénètre avec élégance l'Allier... Bon je remets mes lunettes qui ont évidemment bougées du bonnet de bain...
Je me mets à faire mon magnifique crawl tranquillement, puis de la brasse, puis du crawl, puis un remix de tout ça... Bref une catastrophe.... J’ai l’impression de ne pas du tout avancer... Mais finalement j’avance à mon rythme.... La bouée du demi-tour approche... Cool la moitié de fait... Un coup d’œil sur la montre, ben je vois rien.... Et je bois la tasse... Sympa le goût de l’Allier mélangé au carburant des jets et autres bateaux... La combarde me serre de plus en plus mais je tiens bon...

L’arrivée approche.... Je sors de l’eau... Explosé... Un coup d’œil sur la montre, 59min... Quoi????? 2100m de fait… Je comprends mieux…

Le stress de pas finir revient un peu... La déception aussi... Pas le droit à l’erreur sur le vélo...

Contrairement au triathlon d’Aydat, je me sors les doigts et court pour aller récupérer mon copain de route pour 3h00 minimum... Objectif que je me suis fixé...

5min de transition (près de 15 à Aydat) et j’enfourche le vélo....
Je traverse le parc et sort du Centre Omnisport... 
Va falloir cravacher pour récupérer un peu de temps et pas courir après le chrono pour le semi-marathon...

Arrivé à l’église de Bellerive, les jambes sont là... Alors on y va... Je cale l’allure à 29km/h... On verra... 
Au fur et à mesure des kilomètres je double de plus en plus de personnes... La confiance se met en route je me sens super bien... Les kilomètres défilent, j’ai l’impression d’être sorti dans les derniers de l’eau car je ne me fais pas doubler... Par contre je n’arrête pas de doubler les « adversaires »...

Bas et Lezat arrive... La seule difficulté du parcours, cette satanée montée... Mais je suis confiant, seulement 3 personnes m’ont doublé sur le parcours... J’hallucine.... La côte de Bas et Lezat passée, je ralentis un peu pour garder du jus pour la course à pied...Un quatrième concurrent me double, se sera le dernier jusqu'au départ du semi-marathon.

La descente de Monzières à Bellerive est toujours aussi pourrie… Limite dangereuse…

Je fini par arriver au Centre Omnisports, super content de moi… Doublé par seulement 4 personnes….

Les 90 bornes sont passées super bien... Un peu de vent tout le long du parcours pas spécialement agréable mais ça passait pas trop mal...

Je rentre dans le parc à vélo, mais je me trompe de file, du coup je pose le vélo sur son emplacement et passe sous la barre pour le mettre dans le bon sens… Et là un « arbitre » un peu zélé me met un carton jaune… Pénalité de 30 secondes pour être passé sous la barre… Bref….

Je file récupérer mon sac pour le semi-marathon, je perds pas mal de temps, car j’ai des pansements à mettre sur mes ampoules… et me voila parti pour 2 boucles de 10.5km…

Le parcours est top, il fait une température idéale… Je sens que je vais aimer…

Pas pour très longtemps finalement, les crampes arrivent au bout de 6km… Comme aux foulées Vichyssoises… Je ne comprends pas… Pas grave ! Maintenant que je suis là, on ne va pas abandonner ! Et puis les bénévoles sont géniaux, toujours présents pour encourager… Le public incroyable… Les amis complètements barges à chaque fois que je passe devant eux…Bref c’est la folie… 
Je rentre dans les parcs des sources et je croise mon poulet Alex qui est dans son deuxième tour, il à l'air un peu dans le dur, alors je lui lâche un petit mot d'encouragement. Je croise également Melodie qui à l'air super bien, (la prépa a payé!) un petit mot également et je continue direction la longue ligne droite de la rotonde. Je grimpe sur le pont de Cora, il reste environ 1km et le 1er tour sera bouclé... Le cousin Anthony me rattrape sur le pont de Cora, il porte le chouchou du dernier tour donc il va boucler son IronMan. Ça m'a bien remotivé de le voir, on échange quelques mots le long du pont et je "l'envoie chier" en lui disant un grand bravo.

Entrée dans l’arène, c’est la folie, les potes hurlent dans tous les sens, je comprends rien, j'ai déjà les larmes aux yeux mais je dois prendre le chemin de gauche…Oui il reste un tour, mais passer dans cette fan zone rebooste tellement…

Le deuxième tour est à l’image du 1er… Dur physiquement mais tellement excitant… Les parcs, la rotonde, le pont de Cora, une nouvelle fois l’entrée dans le Centre Omnisports… Je m’arrête à la tente de pénalité pour l’effectuer… Il serait dommage de se faire disqualifier pour 30 secondes… 
Je discute avec les deux bénévoles, je reprends un coup de flotte et direction la finish line…

Les larmes montes, je vais être un putain de Finisher, un tour dans la fan zone, dernière ligne droite, le speaker qui t’encourage jusqu’au bout, et pan la ligne est franchie…

Je vois Fred et Chris qui m'attendent pour me remettre la médaille tant convoitées, on échange quelques mots, 2 photos et des câlins et direction le ravito.

Je récupère mon tee-shirt et ma médaille. Je discute avec des finishers dans la file d’attente…La pression retombe, la bière arrive...

Médaille gravée ! C’est bon c’est vraiment terminé !! Je suis FINISHER d’un IronMan 70.3…

Le défi de ma vie… Un souvenir qui restera gravé en moi à tout jamais…

Un grand merci à l’organisation, aux bénévoles, c’était un weekend exceptionnel … On se voit l’année prochaine pour un nouveau défi…..

Maintenant c’est repos avant ma prochaine course, la Sainté-Lyon le 1er décembre 2018 et mon premier marathon qui sera celui de Bordeaux en mars 2019, pour finir certainement avec un relais sur le full de Vichy dans un an…